Menu






















 



À propos |  Comités et commissions |  AGA |  Bulletin |  Plan du site |  Nous joindre      Imprimer la page
   Nouvelles

Jacob Gagnon et Léonard Brisson : une paire gagnante !

Fort de près de 60 ans d’expérience dans le milieu du tir à l’arc, Léonard Brisson a marqué plusieurs archers. Il poursuit toujours sa passion au Club Kamentukash où il encadre encore des athlètes et les pousse vers les plus hauts sommets.

 

« Depuis mes débuts, c’est lui qui me guide, tant au niveau psychologique ou physique », affirme l’un de ses protégés, Jacob Gagnon.

 

Ce qui était une simple curiosité est rapidement venue une véritable passion pour le jeune archer. Déjà six ans que Leonard Brisson et lui font la paire, une collaboration qui ne cessera pas de si tôt.

 

Psychologie, positionnement du corps, habiletés physiques, tout chez Jacob Gagnon est passé au peigne fin par son entraîneur.

 

La riche expérience de Leonard Brisson lui sert à tous les niveaux : « Il a réponse à toutes mes questions et il donne beaucoup d’exemples de situations qu’il a déjà vécues pour illustrer ces propos », explique l’athlète de 15 ans.

 

« J’ai vraiment plein d’admiration pour lui, ce qu’il a accompli dans sa carrière et les outils qu’il me transmet pour que je devienne le meilleur archer possible », affirme-t-il.

 

Les JO dans la mire

 

2024. Les Jeux olympiques d’été auront lieu à Paris et Jacob Gagnon espère bien endosser l’unifolié et faire partie de la délégation canadienne.

 

Le détenteur de 16 records québécois et canadiens, médaillé d’or des Jeux du Canada à Red Deer en 2019, se dévoue à son sport. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, jour de grands vents ou à la noirceur, éclairé par des phares de voiture, il vise, s’ajuste et tire pour devenir plus constant, plus adroit, plus expérimenté avec son arc et ses flèches. 

 

Le fruit de son travail est d’ailleurs remarqué à l’échelle nationale puisqu’en mars dernier, il a battu le record de la classe ouverte à l’arc recourbé des Championnats canadiens multi-sites intérieurs. Son total de 293/300 l’a surpris lui-même. «Il y a 1 an, je ne savais même pas que je serais capable de faire au-dessus de 290 », avoue celui qui aurait aimé participer à ses premiers Championnats du monde, repoussés en raison de la pandémie de COVID-19.

 

Une chose est certaine, bien que ses records sont dans la mire de plusieurs de ses compétiteurs, Jacob ne se laisse pas perturber. «Je poursuis mon chemin sans me mettre de la pression pour ça. Je continue de m’améliorer ! »


Et il a tout un entraîneur pour l’aider à accomplir ses prochains objectifs !

Archives


  



Les rencontres à l'agenda

 Championnat du Québec

Secteur animalier 3D
________________
Championnat du Québec

Secteur concentrique
30, 31 août et 1er sept. 2019
Sherbrooke



 

Partenaires

 
© Tous droits réservés, www.ftaq.qc.ca 2010